Jump to content


Photo

working french translation of aven website.


  • This topic is locked This topic is locked
36 replies to this topic

#1 yam

yam

    A-gent

  • AVEN Members
  • 1,685 posts
  • Location:Chapel Hill

Posted 15 June 2004 - 11:01 PM

working french translation of aven website.

maybe we should start with about aven...

#2 dabishop

dabishop

    The Atrix Has You

  • AVEN Members
  • 1,005 posts
  • Location:Minnesnowta, where the wind comes screaming o'er the plains
  • A/Sexuality:biromantic agender asexual; pretty much like a windvane in a variable breeze of less than 3 mph

Posted 15 June 2004 - 11:44 PM

*wakes up from work and heat-induced stupor*

By all means! Sparklypixie has already offered (parce qu'elle est très gentille) to do a 'What Now?" section to follow the introductory stuff, so we'd best get crackin'. By all means, please take a look at "About", and I'll fill in with as much of the FAQ and the site history as I can crank out. En avant!

#3 yam

yam

    A-gent

  • AVEN Members
  • 1,685 posts
  • Location:Chapel Hill

Posted 16 June 2004 - 01:05 AM

I guess I'll take ranges of asexuality. Might need some grammar checking, my spoken is better than my written. Gorax, you still around? Maybe you can help us with the web language.

Amy

#4 yam

yam

    A-gent

  • AVEN Members
  • 1,685 posts
  • Location:Chapel Hill

Posted 16 June 2004 - 01:17 AM

vous, tu, or on? what are you all using, what do other sexual orientation websites use?

#5 dabishop

dabishop

    The Atrix Has You

  • AVEN Members
  • 1,005 posts
  • Location:Minnesnowta, where the wind comes screaming o'er the plains
  • A/Sexuality:biromantic agender asexual; pretty much like a windvane in a variable breeze of less than 3 mph

Posted 16 June 2004 - 01:34 AM

I think 'on' works in most situations, unless you're addressing a specific person. Plus it looks like the French sites are in tune with the informative thing we're trying to go...here's a good example. <---clicky

#6 sparklypixie

sparklypixie

    Mega Mitosis

  • Members
  • 230 posts
  • Location:France/USA
  • A/Sexuality:Asexual hetero-romantic

Posted 25 June 2004 - 04:36 PM

in what context would we use 'on'? for information about asexuality? it seems it would be too casual.. maybe nous would be better?

#7 sparklypixie

sparklypixie

    Mega Mitosis

  • Members
  • 230 posts
  • Location:France/USA
  • A/Sexuality:Asexual hetero-romantic

Posted 01 July 2004 - 06:06 PM

so read it, corect it, critizice it, pm or email me corrections, whatever. :)
i didn't do the last paragraph cause i was just getting stuck on some things so i figured i'd leave it open. things in brackets are things i'm not sure about, especially.

Questions sur l’asexualité
Est-ce l’asexualité la même chose que le celibat ?
Non : Les celibataires choisisent de s’abstenir de relations sexuals, mais les personnes asexuées simplement n’ont aucun envie de relation sexuels.
Peuvent les asexuelles tomber amourer ?
Les liaisions non-sexuelles peuvent être aussi intimes et profondes que les liaisons sexuelles. La sexualité est une façon d’exprimer ses emotions dans une liason, mais ce n’est pas la seule manière. Tout ce qui se fait d’une manière sexuelle (expression d’emotions, divertissements, l’intimité physique, etc) peut se faire d’une manière non-sexuelle. Cependant, les liaisons non-sexuelles n’ont pas le même « aire » que les liaisons sexuelles. Il y a des normes socialles pour les liaisons sexuelles dont les personnes asexuées ne font pas attention. Alors, certains asexués sortent essemble, certains forment des relations très profondes. La plupart fait ce qu’ils prefèrent.
Comment sais tu que les relations asexuées sont aussi profondes que les relations sexuelles ? As tu jamais été dans une relation sexuelle ?
No, mais j’ai parlé avec assez de gens qui y ont été (les personnes sexuelles et non-sexuelles). L’idée que les liaisons sexuelles n’ont aucune differences des liaisons non-sexuelles est difficile d’accepted, parce qu’on nous apprend que le sexe est quelque chose d’extrême importance. De plus, le sexe fonction souvent comme une vehicule pour d’autres choses. Les gens utilisent le sexe pour exprimer leurs emotions, flatter leur amour-propre, pour s’amuser, pour tout un nombre de choses. Ce sont ces choses qui sont importants, pas le sexe [par lui même (in itself)], et toutes ces choses peuvent se faire d’une façon non-sexuelle.
Y a t’il beaucoups de personnes asexuées dans le monde ?
Bien que beaucoups de gens n’experiencent peu d’attraction sexuel, il n’y a que quelques personnes qui se decrivent comme « asexuées ». Le terme et les idées derières se rependent (c’est pour ça que ce site a été crée ) et aident les gens à comprendre ou ils sont dans un monde sexuel. Ça repond à ta question ?
Non.
Alors, voilà. Pas beaucoup de personnes s’identifient en tant qu’asexué parce qu’ils ne savent pas que c’est une option. Quand l’idée se repent, de plus en plus les personnes trouvent que le terme marche mieux les autres idees sur la sexualité.
Les personnes asexuées ont ils une [pulsion sexuelle (sex drive)]?
Certains disent oui, d’autres non. (Pour plus d’informations, lisez des theories). Pensez de la sexualité comme une chain hi-fi. Tout le monde a un bouton de volume et un autre de reglage. Certainnes personnes aiment garder la musique comme la musique de fond, d’autres se levent et dancent, et d’autres la mettent a plein tube. Et puis, il y a aussi ceux qui peuvent pas vraiment entendre la musique, alors ils n’y font pas d’attention. Certains ont le bouton de musique à un bon niveau, mais la radio est reglée à [parasites (static ??)]. Puisque ce n’est pas très intéressant, ils n’y font pas d’attention non plus.
Est tu refoulé sexuellement ?
Je reconnais la possibilitée qu’une experience traumatique refoulé peut empecher de sentir une attraction sexuelle, ou que je réprime une attraction pour le sexe au cause de homophobie intériorisée. Je n’ai aucune indication que cela est la cas, et tant que j’en ai pas, je ne ressassera pas ces possibilitées.
C’est possible que vous n’avez seulement pas trouver la bonne personne encore ?
Je reconnais la possibility que je pourais trouver quelqu’un à qui je suis attiré sexuellement et avec quie je pourais former une relation intime, mais je ne depenserai pas de l’energie pour trouver cette personne. Je pourais « trouver la bonne personne » comme un lesbienne pourais « trouver le bon homme », c’est possible dans le grand schema des choses, mais pas vraiment pertinent.
Pourquoi y’a til si peu d’information sur la asexualité ?
Il y plusieurs raisons pourquoi l’asexualité n’est pas prêter attention par le [queer rights movement]. Notre societé présume encore que tout le monde est hétéro jusqu’à preuve du contraire. Si quelqu’un est une lesbienne, on est presenté avec quelque chose qui prend notre attention, le fait qu’elle est attiré aux femmes. Il est difficile d’ignorer qu’elle n’est pas la norme, presumée hétéro. Le processus de realizer que tu n’est pas attiré est beaucoup plus subtile. Après tout, la societé nous dit à qui etre attiré et comment être attiré, alors c’est assez simple pour une personne asexuelle de simplement [go with the flow] et se comporter comme si il/elle était hétéro. Ces personnes auront, bien sûr, de grands problemes avec la sexualité, mais ça ne les sépare pas des hétéros.
C’était seulement quand on a compris que c’est possible de ne pas être hétéro qu’on a [make a leap to identifying as asexuel]. Dans les dernieres années, il y a de plus en plus de murmurres de gens [identifying as asexuel]. [These self-identifying asexuals still probably represent only a small percentage of the total asexual population.]
[Unlike gay, lesbian and bisexual people asexual people are not compelled by sexual attraction to seek each other out, which has made it more difficult for us to build a community. Asexual people also are affected only minimally by heterosexism, so there is less of a drive for us to build a community.]

#8 clement

clement

    Junior Member

  • Members
  • 7 posts
  • Location:Germany

Posted 17 October 2004 - 04:33 PM

Salut !

My name is Clément, I’m French. I’m new on this web site. And I’m glad to see that I am not alone !

I think that making a French section in this website is a great idea. Here’s a proposition for a translation. I hope it will help.

A+
Clément

Questions sur l’asexualité

Est-ce l’asexualité la même chose que le célibat ?
Non : un asexuel est quelqu’un qui n’éprouve aucun besoin et aucune envie d’avoir des relations sexuelles. Quelqu’un qui n’éprouve pas d’attirance sexuelle. Un asexuel peut être célibataire, mais peut également vivre en couple sans engager de relation sexuelle avec son partenaire. A l’opposé, un célibataire est simplement quelqu’un qui choisit de vivre seul. Il peut, ou non, s’abstenir de relations sexuelles par choix, ou parce qu’il n’a pas trouvé de partenaire. Par exemple, une personne vivant seule et ayant fait le choix de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage est un célibataire, mais pas un asexuel.

Une personne asexuelle peut-elle tomber amoureuse ?
Une relation entre asexuels peut être aussi intime et profonde qu’une relation entre deux hétérosexuels ou homosexuels. La sexualité n’est qu’une façon d’exprimer ses sentiments dans un couple, mais ce n’est pas la seule manière. Tout ce qui se fait d’une manière « sexuelle » (expression d’émotions, divertissements, l’intimité physique, etc.) peut se faire d’une manière « non-sexuelle ». Des personnes asexuelles peuvent très bien vivre en couple, avoir des relations très profondes et harmonieuses avec leur partenaire, bien que n’ayant aucune vie sexuelle. De nombreux exemples sont là pour en témoigner.

Comment sais-tu que les relations « asexuelles » sont aussi profondes que les relations sexuelles ? As-tu jamais été dans une relation « sexuelle » ?
Le sexe est très valorisé dans la plupart des sociétés. Les gens se fréquentent selon des « codes sociaux », dont les relations sexuelles font partie. Le sexe est un moyen pour exprimer des émotions, flatter son ego, se distraire, se faire plaisir, et pour tout un nombre de choses. Un asexuel exprimera son amour, sa tendresse envers son partenaire par d’autres « langages » que le sexe. Un couple d’asexuels est aussi harmonieux qu’un couple ayant des relations sexuelles.

Y a t’il beaucoups de personnes asexuées dans le monde ?
Une étude récente effectuée aux Etats-Unis chiffre à 1% la proportion de la population n’éprouvant aucune envie d’avoir des relations sexuelles. Cette proportion est probablement sous-estimée car peu de personnes s’accepteront comme telles et se définirons comme asexuelles. Un asexuel se heurtera à des « codes sociaux » bien ancrés, et à de nombreux préjugés. Un parallèle peut-être fait avec l’homosexualité, qui a longtemps été perçue comme une anomalie, une maladie. Les asexuels commencent également à lutter pour que leur mode de vie soit pleinement accepté. Ce site est un exemple de cette lutte pour être reconnu. L’asexualité n’est ni une maladie, ni une anomalie. Cette absence de reconnaissance fait que beaucoup d’asexuels ne peuvent pas vivre de manière harmonieuse. Ainsi certains asexuels désirant vivre en couple se forceront à avoir des relations sexuelles pour satisfaire leur partenaire.

Les personnes asexuelles ont-elles des pulsions sexuelles ?
C’est un point controversé. Certains vous diront oui, d’autres non. Pour prendre une image, pensez à la sexualité comme à une chaîne hi-fi. Tout le monde a un bouton de volume et un autre de réglage. Certaines personnes aiment garder la musique comme fond sonore, d’autres se lèvent et dansent, et d’autres aiment écouter à plein volume. Il y a également ceux qui n’aiment pas la musique, et n’y font donc pas d’attention. Certains ont le bouton de musique à un bon niveau, mais la radio est réglée sur du bruit de fond. Puisque ce n’est pas très intéressant, n’y font pas attention non plus.

Un asexuel est-il quelqu’un « refoulé » sexuellement ?
Les raisons d’une absence d’intérêt pour le sexe sont probablement très diverses. Une expérience traumatique peut empêcher de sentir une attraction sexuelle. Des psychanalystes pourront expliquer un intérêt pour le sexe réprimé pour cause de homosexualité non acceptée, etc. Personnellement, je ne suis pas capable d’expliquer mon absence d’intérêt pour le sexe. Je m’accepte pleinement en tant qu’asexuel, et je n’éprouve pas le besoin d’en chercher la cause.

Est ce possible que vous n’ayez simplement pas trouvé la bonne personne encore ?
C’est une possibilité, mais je trouve cette explication particulièrement simpliste. Rencontrer quelqu’un envers qui je suis attiré sexuellement et avec qui je pourrais former une relation intime ? Pourquoi pas. Mais ce n’est pas ce qui guide ma vie. Cela me fait penser aux préjugés selon lesquels une lesbienne redeviendra « normale » après avoir trouvé le « bon homme ». Je ne trouve pas cela vraiment très pertinent.

Pourquoi y a t-il si peu d’information sur l’asexualité ?
Notre société présume encore que tout le monde est hétérosexuel jusqu’à preuve du contraire, et fonctionne selon des « normes ». Pourtant, les comportements sexuels sont d’une extraordinaire diversité. Malheureusement, tout ce qui sort de la norme hétérosexuelle se heurte à l’incompréhension, voire l’hostilité, et sera pointé du doigt. Encore une fois, l’exemple de l’homosexualité est particulièrement intéressant. Un homosexuel s’affichant et s’acceptant en tant que tel, attire toujours l’attention. Il est difficile d’ignorer qu’il n’est pas dans la norme hétérosexuelle. Heureusement, la société change, et la communauté homosexuelle est de mieux en mieux acceptée. Mais elle a dû se battre pour gagner ce début de reconnaissance, et continue à faire face à des comportements hostiles.
Mais si l’homosexualité est reconnue, l’asexualité ne l’est que très peu. Les normes comportementales de nos sociétés tendent à nous dicter notre manière de vivre notre sexualité. Au plan individuel, s’accepter pleinement en tant qu’asexuel est un long chemin à parcourir, qui oblige à naviguer à contre-courant des normes sociales. Certains asexuels se contenteront de suivre le courant, et de faire semblant d’être hétérosexuel pour être accepté plus facilement par les autres. Une action commune est nécessaire pour que les asexuels puissent vivre harmonieusement, et s’accepter pleinement comme ils sont. Une communauté est donc en train de se construire, et son principal combat est d’informer la société, afin bientôt d’être reconnu et accepté.

#9 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 23 November 2004 - 12:55 PM

Bon, voilà ma première partie de traduction de la faq

Y a-t-il différence entre le célibat et l'asexualité?

Oui. Les célibataires sont des gens qui ont choisi de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles, alors qu'une personne asexuelle ne ressent simplement pas ce besoin d'avoir une relation sexuelle.


Peuvent-ils quand même tomber amoureux?

Une relation qui n'est pas basée sur le sexe peut être tout aussi intime et intense qu'une relation centrée dessus. L'acte sexuel est une des manières d'exprimer,de partager ses sentiments avec l'être aimé, mais ce n'est surement pas la seule. Tout ce qui peut être inclus dans une relation sexuelle (exprimer ses sentiments, le plaisir, l'amusement, la sensation d'être proche de la personne qu'on aime, etc ) peut aussi se retrouver dans une relation non sexuelle. Bien sur, une relation asexuelle ne ressemblera pas nécessairement à une relation classique basée sur le sexe. Ces relations impliquent des normes sociales qui peuvent n'avoir aucune importance pour des personnes asexuelles. Par exemple, certains vont former des couples, d'autres s'orienteront plutôt vers une profonde amitié. La plupart feront ce qui leur semble le mieux dans leur cas.


Comment pourriez-vous savoir si une relation asexuelle est aussi intense qu'une relation avec sexe? Avez-vous jamais fait l'expérience de cette dernière ?

Non, jamais, mais j'en ai discuté avec suffisemment de gens qui l'ont fait (y compris d'autres asexuels). Il est vrai que l'idée d'une relation asexuelle puisse être aussi normale et gratifiante qu'une relation fondée sur le sexe est difficile à accepter, puisque c'est un dogme à l'heure actuelle de dire que le sexe est une chose très importante. Mais en fait, le sexe est couramment untilisé comme un moyen d'atteindre d'autres objectifs. On utilise le sexe pour exprimer des émotions, pour rassurer notre égo, pour s'amuser, pour des tas de choses. Mais ce sont ces choses qui sont importantes, dans ce cas, pas le sexe lui même, et toutes ces choses peuvent être atteintes par d'autres moyens que le sexe.


Y a-t-il beaucoup d'asexuels?

Bien que de nombreuses personnes ne ressentent ou ne pratiquent que peu le sexe, seuls quelques uns se donnent le nom d' "asexuels". Ce nom et les idées qui sont derrière peuvent,être rapidement comprises (c'est le but de ce site) et les gens peuvent alors mieux évaluer leur place dans un monde sexuel. Cela répond-il à votre question?


Non.

Ok, Ok. S'il y a peu de personnes qui se proclament asexuelles, c'est parce qu'elles n'ont pas connaissance de cette option. Lorsque cette option commence à se faire connaître, de plus en plus de gens trouvent que cette définition leur correspond mieux que toutes celles qui étaient basées sur le sexe.



Plus très bientôt

et bien sûr, je suis ouvert à toute suggestion ou corection.

#10 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 24 November 2004 - 09:44 AM

Voilà la suite:

Une personne asexuelle peut-elle quand même avoir des pulsions sexuelles?

Certains asexuels estiment qu'ils en ont, d'autres pas. (Pour une analyse plus approfondie, voir ce document) . Il s'agirait en fait de s'imaginer que l'envie sexuelle fonctionne comme une radio, tout le monde ayant un bouton pour régler le volume et un autre pour la station. Il y a alors des gens qui ne mettent qu'un fond musical, d'autres vont danser dessus, d'autres encore mettent le sons si fort que ça en devient gênant. A côté de cela, il y a ceux pour qui le volume est si bas qu'ils ne peuvent pas entendre la musique, et qui n'y font donc pas attention. Et il y a aussi ceux qui ont un volume audible, mais qui sont en train d'entendre des parasites. Et comme ce n'est pas très intéressant, ils n'y font pas attention non plus.


Peut-être essayez-vous juste de refouler un traumatisme sexuel ?

Je reconnais qu'il est possible qu'une ancienne expérience traumatique, aujourd'hui refoulée pourrait être la cause de mon impossibilté de ressentir des envies sexuelles, ou peut-être que je me refuse à ressentir de l'attirance pour des personnes du même sexe parce que je ne supporte pas l'idée d'être gay, et la refoule. Mais puisque cela ne semble pas être le cas, si je n'ai aucun indice qui me permette de le penser, je ne me ferai pas inutilement du souci pour cette possibilité.


Peut-être alors que vous n'avez pas encore trouvé la personne qu'il vous faut ?

Je suis aussi d'accord qu'il est possible qu'un jour je trouve quelqu'un qui puisse m'attirer sexuellement, et avec qui je puisse entamer une relation. Cependant, je ne vais pas essayer de m'investir dans la recherche active de cette personne. Après tout,c'est vrai que je peux trouver l'âme soeur, de la même manière qu'il est possible qu'une lesbienne trouve enfin l'homme de sa vie; tout cela est possible, mais ce n'est pas vraiment pertinent dans la plupart des cas.


Pourquoi l'asexualité est-elle encore si peu connue du grand public ?

Il y a plusieurs raisons qui font que l'asexualité ait été ignorée, entre autre par les mouvements de promotion des droits pour les homosexuels. La société estime encore aujourd'hui que tout le monde est hétérosexuel, jusqu'à preuve du contraire. Si une fille est lesbienne, elle sera étiquetée à cause de ce qui attire son attention, le fait qu'elle soit attirée par des femmes. Et ce sera une chose difficile pour elle de passer par dessus le fait qu'elle ne fait pas partie de la norme (hétérosexuelle). Le fait de se rendre compte que l'on est pas attiré par quelqu'un est encore plus subtil, car la société nous apprend depuis notre enfance vers qui on devrait être attiré, et comment. Il est alors beaucoup plus simple et immédiat pour une personne asexuelle de rentrer dans les rangs et de faire comme si elle était hétérosexuelle, consciemment ou non (1). Ces gens auront beaucoup de difficultés dans leur vie sexuelle, ce qui ne les fera cependant pas sortir de la norme.

Ce n'est que depuis que la possibilité de ne pas être hétérosexuel est devenue une idée répandue que ces gens on commencé à pouvoir reconnaître leur asexualité. Cela fait maintenant quelques années que de plus en plus de rumeurs à propos de gens s'identifiant spontanément comme asexuels se sont mises à courir. Ces asexuels ayant pris conscience de leur statut indépendemment ne représentent quand même qu'une minorité de la population asexuelle.

Contrairement aux gays, lesbiennes et bisexuels, les asexuels ne sont pas motivés pour rechercher leurs pairs par leur besoin d'un partenaire sexuel, ce qui a rendu la formation d'une communauté bien plus difficile. Les personnes asexuelles ne sont aussi que peu influencés par l'hétérosexisme, ce qui donne encore moins de raisons de construire une communauté.

#11 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 24 November 2004 - 12:48 PM

These are the first questions of the big faq :



Définitions


Suis-je asexuel ?

Personne ne m'atire sexuellement, cela veut-il dire que je suis asexuel?

J'arrive bien à voir que certaines personnes sont attirantes, mais je ne ressent pas le besoin d'avoir des relations sexuelles avec elles, où cela me situe-t-il?

Je n'ai jamais été attiré que par quelques personnes dans ma vie (3 par exemple), et dans ce cas, j'avais envie d'avoir des relation sexuelles avec elles. Suis-je asexuel ou pas ?

Je suis seulement attiré par quelqu'un quand je commence à le connaître, qu'est-ce que ça peut signifier ?

Cela m'arrive d'avoir des pulsions, mais elles n'ont rien à voir avec d'autres personnes, dois-je supposer que je ne suis pas asexuel ?

J'ai déjà eu des relations sexuelles autrefois, cela veut-il dire que je ne suis pas asexuel ?

Je fonctionne par phases, parfois j'ai envie de sexe, parfois je me sens complètement asexué, ais-je une place dans votre communauté asexuelle ?

Je me masturbe parfois, quelle importance cela a-t-il?

Je ressens de l'attirance pour d'autres personnes, je pense aussi parfois tomber amoureux, cela signifie-t-il que je ne suis pas asexuel ?

J'apprécie l'acte sexuel avec mon amoureux(se), mais je n'ai jamais eu envie d'avoir des relations de ce genre avec qui que ce soit d'autre, pourrais-je quand même être asexuel ?

Je ne suis jamais attiré par d'autres personnes, et le fait d'avoir des amis proches me suffit parfaitement, cela veut bien dire que je suis vraiment asexuel, non ?

Je trouve que certaines personnes sont attirantes, et j'en ressens de l'excitation sexuelle, pourtant je n'aime pas le sexe, et ne le pratique pas, suis-je asexuel ?

Je suis psychologiquement sexué, mais je suis incapable d'avoir une relation sexuelle. Certains me disent que je suis asexuel, ont-ils raison ?


Identité

Puis-je dire que je suis [hétéro/homo/bi/ ou autre] tout en respectant votre définition de l'asexualité ?

Je pense que l'asexualité est fondamentalement hors-norme, êtes-vous d'accord ?

Les asexuels sont-ils plus [sensibles/intelligents/ etc ] que les personnes sexuelles ?

Je suis bien content d'avoir trouvé ce site, les gens qui s'adonnent au sexe sont si [ennuyeux/stupides/dans l'erreur/mauvais ], vous ne pensez pas?

De toute façon, pourquoi les asexuels auraient-ils envie de se révéler au grand jour ?

A-t-on seulement besoin d'avoir une communauté asexuelle ?


Doutes, craintes

J'ai réellement envie d'avoir des relations sexuelles avec les gens que j'aime, mais à chaque fois que j'essaie, je ne ressens rien du tout; c'est horrible, qu'est ce qui ne va pas avec moi ?

Etre asexuel signifie-t-il nécessairement que je resterai seul toute ma vie ?

Et si ce n'était qu'une phase de ma vie ?

Je ne peut pas m'identifier comme quelq'un d'asexuel, Que se passerait-il si je trouve la bonne personne et deviens sexuel lors de mes relations avec cette personne ?

Quelque chose en moi doit sûrement aller très mal, je me sens comme brisé de l'intérieur. Je pense que les origines de mon asexualité remontent à une époque où quelque chose s'est passé, quand j'étais un enfant; pensez-vous que c'est ce qui m'a fait devenir comme cela ?

Je me soucie du fait que je puisse en fait refuser mes sentiments ou utiliser cet argument pour prendre de la distance et me cacher du monde extérieur, comment être sur que je suis vraiment asexuel ?

Je n'ai pas envie d'être asexuel, je veux être comme tout le monde, que puis-je faire ?

#12 Strange

Strange

    A-Mazing

  • Members
  • 75 posts
  • Location:Paris

Posted 25 November 2004 - 08:02 PM

Allez, j'apporte ma pierre à l'édifice !


Suis-je asexuel ?

Il n'est pas possible de répondre à cette question à votre place. Vous seul pouvez décider quel terme est le plus exact pour décrire votre expérience et vous correspond le mieux.

Je vous conseille de lire cette FAQ et le reste de ce site. N'oubliez pas que la définition de l'asexualité est "Pas ou peu d'attraction sexuelle envers les autres personnes". Bien sûr, ce n'est pas parce que vous correspondez à cette définition que vous devez vous identifier en tant qu'asexuel. C'est à vous de décider.


Personne ne m'attire sexuellement, cela veut-il dire que je suis asexuel?


D'après la définition, la réponse serait oui, mais c'est à vous de choisir si ce terme vous est utile et ce que signifierais pour vous le fait d'être asexuel.

J'arrive bien à voir que certaines personnes sont attirantes, mais je ne ressens pas le besoin d'avoir des relations sexuelles avec elles, où cela me situe-t-il?


Beaucoup d'asexuels peuvent ressentir que d'autres personnes les attirent esthétiquement, mais ne voient pas cette beauté comme différente de celle d'une magnifique peinture ou d'un coucher de soleil.

D'autres peuvent trouver d'autres personnes sexuellement attirantes. Ces asexuels ont une faible intensité sexuelle, alors même qu'ils ont conscience de leurs attirances ils n'ont aucune motivation pour aller au-delà du simple regard.

La distinction importante entre les personnes asexuelles et sexuelles est que les asexuels ne sont pas enclin à être sexuels avec les personnes qu'elles trouvent sexuellement attirantes (et peuvent très bien ne jamais trouver quiquonque sexuellement attirant).

#13 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 26 November 2004 - 12:14 PM

Aah, merci Strange. Bon travail. Continue comme ça.
:)

Pour les dernières questions:


Relations

Je ne vois vraiment pas comment une personne asexuelle peut être proche de qui que ce soit; comment peut-on avoir une relation avec quelqu'un, sans sexe ?

J'aimerais sortir avec quelqu'un, mais je suis presque sûr que cette personne est "sexuelle", que devrais-je faire ?

Je ne pourrais jamais en parler à quelqu'un, il penserait tout de suite que je suis anormal, ou se moquerait de moi !


Quoi d'autre ?

J'ai une question qui n'est pas encore posée ici, y répondrez-vous ?

Je suis vraiment intéressé et j'aimerais explorer mon asexualité, où puis-je aller ?

Avez-vous encore quelque chose à ajouter ?

#14 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 26 November 2004 - 12:27 PM

Some problems (vocabulary)

Calling people "sexuals" sounds strange in french with translation as "sexuels". But translation as "sexués" is wrong anyway since it points to the fact of being gendered.

Also, it is heavy to say "asexual people", "sexual people", still it should be avoided to say only "sexuals" or "asexuals" since it may be seen as disrespectfull.

Sexual relationschip is also difficult to translate, because the translation "relation sexuelle" refers to the act of having sex with someone.

Finally, I did not know the exact translation of heterosexism, and Iput the the word "as is" in the translation. What is it exactly? Was it meant that communities based on mutual attraction between men and women work better or something ?

Thus, the french translation is still heavy sometime.

Any suggestion ?

#15 Strange

Strange

    A-Mazing

  • Members
  • 75 posts
  • Location:Paris

Posted 26 November 2004 - 06:40 PM

Some problems (vocabulary)
Calling people "sexuals" sounds strange in french with translation as "sexuels". But translation as "sexués" is wrong anyway since it points to the fact of being gendered.


We use the terms "hétérosexuel", "homosexuel", "bisexuel". I think this is correct to use "sexuel" in french.

Actually, even in english "sexual" is quite a strange word. It is used that way only by us. It's a kind of joke or a revendication.

It's like homosexual using "heterosexual" word to speak about "normal" people. This label was not used that way before the rising of homosexual revendications.

Giving a label for the behavior of the majority is a way to give more weight for the label defining the minority. That why we use "sexual" here.

Also, it is heavy to say "asexual people", "sexual people", still it should be avoided to say only "sexuals" or "asexuals" since it may be seen as disrespectfull.


It is used that way in the original english F.A.Q. In tried to translate the text accurately.

I found this sentence very awkward.
<<The important distinction between asexual people and sexual people is that asexuals are not motivated to be sexual with the people they find physically attractive (and may not find anyone physically attractive at all).>>
It was quite difficult to translate.

Sexual relationschip is also difficult to translate, because the translation "relation sexuelle" refers to the act of having sex with someone.


True.

Maybe "Relation entre personnes sexuelles"

Finally, I did not know the exact translation of heterosexism, and Iput the the word "as is" in the translation. What is it exactly? Was it meant that communities based on mutual attraction between men and women work better or something ?


I didn't find the word "heterosexism". What does it supposed to mean ?

"sexisme" in french, means for men to disregards women, for example wanting to let them stay where they belong: in the kitchen! :twisted:

(Sorry for this :oops:)

So "hétérosexisme" may be ok.

Thus, the french translation is still heavy sometime.

Any suggestion ?


Well, translation is always difficult. I know some translator in the science-fiction domain. They do a wonderfull job. I'm always admirative when I hear them about problem they face and solution they find.

Thanks for the comments.

#16 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 29 November 2004 - 10:55 AM

Thanks for the answers. So sexual will become one of the neologisms in use around here, got it.
I may now resume more translation. ( give me more, more, MORE !)

#17 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 30 November 2004 - 10:24 AM

FAQ for parents of asexuals
FAQ pour les parents d'asexuels

Donc, qu'est-ce que l'asexualité, au juste?

C'est un manque d'attirance sexuelle. Les asexuels sont assez différents les uns des autres en général:
certains ressentent des attirances romantiques, d'autres pas. Certains ressentent de l'excitation, d'autres pas. Asexualité n'est pas synonyme de célibat, qui est le choix de s'abstenir de partager son intimité sexuelle
avec quelqu'un, l'asexualité est une orientation qui aboutis à un manque d'attraction sexuelle. Si vous avez des questions sur des thèmes plus généraux, vous pourriez avoir envie de survoler les Questions Posées Sur l'Asexualité, @ http://www.asexuality.org/ (lite_faq.htm.)


Qu'est-ce qui l'a pris(e) de me le dire? J'aurais préféré ne rien savoir.

Votre enfant recherche votre soutien. Vous êtes ceux qui ont toujours pris soin de lui/elle; depuis sa naissance, c'est de vous qu'ils ont toujours reçu sécurité et apaisement. Le fait qu'il vous aie confié un secret aussi intime
prouve bien qu'il considère que vous pouvez le/la comprendre et l'aider lors des moments les plus difficiles.
Les asexuels doivent souvent travailler dur pour trouver des réponses au plus profond de leur âme, et ce sans avoir beaucoup d'information sur leur orientation, ce qui est source de bien des confusions; il est donc naturel que passé une telle épreuve, il décide de vous accorder sa confiance.


Est-ce juste une phase de rébellion ? Ne va-il pas passer au delà de ces idées ? Cela me semble bien jeune pour pouvoir prendre une décision de ce genre.

L'asexualité est un sujet dont peu de gens ont conscience actuellement. Il est douteux que votre enfant aie décidé de centrer sa crise d'adolescence autour. La plupart des gens se rendent compte de leur orientation sexuelle dés leur plus jeune age.
Souvenez-vous de ces amourettes que vous aviez pendant que vous grandissiez, sans doute aussi avez vous ressenti votre première attirance sexuelle pendant votre adolescence. Seul votre enfant peut être sûr ou non de l'état permanent de leur orientation. S'il est vrai que la sexualité est quelque chose qui peut varier au cours d'une vie, il est fort peu probable que le seul fait de grandir puisse si complètement changer la sienne. L'asexualité est une orientation, pas une conséquence de l'immaturité.


Pensez-vous que cela pourrait venir d'un abus sexuel/ d'un déni de son homosexualité/ d'un autre désordre psychologique ?
Devrais-je l'envoyer voir un psychiatre ?

Essayez de ne pas trop vous focaliser là dessus. Si votre enfant n'a pas montré de signes d'une instabilité psychologique autrefois, vous ne devriez pas vous convaincre qu'il essaye de vous cacher son traumatisme. Si votre enfant s'est bel et bien trompé pour son asexualité, qui proviendrait alors d'une cause extérieure, il en prendra conscience tôt ou tard.
Si une circonstance malheureuse telle qu'un abus sexuel s'est produit dans son passé, ce n'est pas pour autant que ça l'a rendu asexuel. Bien que le débat en ce qui concerne les origines des orientations sexuelles vont encore surement continuer pendant des décennies, on peut difficilement tout mettre sur le dos d'un incident ou d'une affection mentale.
Si votre enfant demande un thérapeute pour s'arranger de leur asexualité, c'est aussi bien. Mais n'allez pas chercher un psychiatre pour "soigner" votre enfant de son asexualité contre son gré - ce serait mauvais pour la relation que vous partagez avec lui, et potentiellement néfaste pour son amour propre.


Est-ce que j'ai fait été un mauvais parent pour qu'il en arrive là ?

Certainement pas. Comme il a été dit plus haut, l'asexualité d'un individu est une question fort complexe. Il est presque impossible que son éducation ou bien encore un seul incident dans sa vie aie pu le rendre asexuel.


Cela signifie-t-il qu'il n'est pas capable d'aimer ?

Ce serait difficilement le cas. De nombreux asexuels ressentent des sentiments romantiques et de l'affection pour les autres. Le fait que votre enfant ne soit pas intéressé dans la recherche d'un(e) partenaire par des voies traditionnelles comme (blind dating) ou autres ne veut pas dire qu'il est misanthrope. Les asexuels peuvent avoir des amis très proches, et
peuvent même entrer dans une relation basée sur autre chose que le sexe.
D'un autre côté, il se peut qu'il soit totalement indifférent aux relations romantiques, et qu'il se complaira dans une relation platonique. Ne mettez pas la pression à votre enfant pour le forcer à trouver "la bonne personne". Bien qu'il puisse se mettre à rechercher de l'amour d'une manière complètement différente par rapport à ce qui constitue la norme, il est capable de ressentir les mêmes sentiments de compassion et de dévouement que n'importe qui, uniquement exprimés d'une manière différente.

#18 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 30 November 2004 - 10:28 AM

Well, "enfant" may refer to both girls and boys, even if the word itself is masculine. My choice was to use the masculine/singular most of the time when speaking about the child. Other than that it would require to use "il/elle" all the time, which would be quite big, I think. But I may be wrong. Your choice.

#19 Strange

Strange

    A-Mazing

  • Members
  • 75 posts
  • Location:Paris

Posted 30 November 2004 - 06:03 PM

I don't know either how to translate "blind dating", but whatever it means exactly, it is not a traditionnal way of pairing in France.

#20 Kam

Kam

    Member

  • Members
  • 40 posts

Posted 30 November 2004 - 06:39 PM

http://asexuality.or...eory/ranges.htm

"Am I Asexual" is one of the most common questions asked here on AVEN, and it is not one that any of us can answer. Like all identities, asexuality is self-proclaimed; someone is asexual if they say that they are. There are no set criteria that make someone asexual or not, no test to see if someone "qualifies" as asexual. Like all sexual orientations, asexuality is a concept that individuals are free to use and modify as they see fit. Anyone who thinks that the term "asexual" might be useful in thinking about themselves and explaining themselves to others is welcome to use it. Some people experience asexuality differently than others. Though there is no way to describe the full diversity of asexual experience, much of it can be thought of in terms of three factors:

"Suis je Asexuel" est une des questions les plus souvent posées ici sur AVEN, et ce n'est pas une au lequel quelqu'un peut répondre. Comme toutes les identités, l'asexualité est autoproclamée; quelqu'un est asexuel si il dit qu'il l'est. Il n'y a pas de critère défini qui fait que quelqu'un est asexuel ou pas, pas de test pour voir si quelqu'un se qualifie comme asexuel. Comme toutes les orientations sexuelles, l'asexualité est un concept que les individus sont libres d'utiliser et de modifier comme il leur convient. N'importe qui qui pense que le terme "asexuel" pourrait être utile en pensant à eux-mêmes et s'expliquant à d'autres est bienvenu pour l'utiliser. Certaines personnes expériences l'asexualité différemment d'autres. Bien qu'il n'y ait aucune manière de décrire la pleine diversité de l'expérience asexuelle, une grande partie peut être considérée en termes de trois facteurs :

Attraction- Asexual people differ in how strongly they experience attraction. Some asexual people find themselves strongly attracted to others. They will experience a desire to become intimate with the people that they are attracted to, but no desire to express that intimacy sexually. Asexual people who experience attraction will often identify themselves as gay, bi, or straight as well as asexual. Other asexual people will experience attraction weakly or not at all. These individuals often do not identify with an orientation. Though they are less likely to “fall in love,” many still desire, pursue and achieve close intimate relationships.

Attraction : Les personnes asexuelles diffèrent fortement dans la façon dont elles éprouvent l'attraction. Certaines personnes asexuelles trouvent qu'elles sont fortement attirées aux autres. Ils éprouveront un désir de devenir intime avec les gens par lesquels ils sont attirés, mais aucun désir d'exprimer cette intimité sexuellement. Les personnes asexuelles qui éprouvent l'attraction s'identifieront souvent comme gais, bi, ou directement comme asexuel. D'autres personnes asexuelles éprouveront l'attraction faiblement ou pas du tout. Ces individus s'identifient souvent sans orientation. Bien qu'ils soient moins "pour être amoureux," beaucoup désirent, poursuivent et réalisent toujours des rapports intimes étroits.


Arousal- Asexual people also experience differing levels of sexual arousal. For some sexual arousal is a fairly regular occurrence, though it is not associated with a desire to find a sexual partner or partners. For some arousal is merely an annoyance. Others will occasionally masturbate, but feel no desire for partnered sexuality. Other asexual people experience little or no arousal. These individuals generally do not see their lack of arousal as a medical or psychological problem, and do not seek treatment to alter it.


Eveil : Les personnes asexuelles éprouvent aussi différents niveaux d'éveil sexuel. Pour certains, l'éveil sexuel est une occurrence assez régulière, bien qu'elle ne soit pas associée à un désir de trouver un partenaire ou des partenaires sexuels. Pour certains, l'éveil est simplement un ennui. D'autres vont de temps en temps se masturber, mais ne ressente pas de désir pour un partenaire sexuel. D'autres personnes asexuelles éprouvent peu ou pas d'éveil. Ces individus ne voient généralement pas leur manque d'éveil comme un problème médical ou psychologique, et ne cherchent pas de traitement pour le changer.


Relationships- There is considerable diversity in how asexual people desire and seek intimate relationships with others. Some feel little need for relationships and prefer their own company. Most are socially active, maintaining networks of friends who can provide intimacy and support. Some asexual people form romantic relationships, some choose to marry. Others simply seek close friendship, or to form relationships which “blur the line” between friendship and dating.

Relations : Il y a une diversité importante dans la façon dont les personnes asexuelles désirent et recherchent des relations intimes avec d'autres. Certains ressentent peu de besoin pour des relations et préfèrent leur propre compagnie. La plupart sont socialement en activité, et maintiennent des réseaux d'amis qui peuvent leur fournir l'intimité et l’appui. Certaines personnes asexuelles forment des relations romantiques et certains choisissent de se marier. D'autres cherchent simplement l'amitié étroite, ou à former des rapports qui brouille la ligne entre l’amitié et ‘dating’
------------------------------------------------------------------------------------

Blind dating :
C'est une soirée organisée où qui veut peut aller pour rencontrer des gens qui sont pas connus avant que tu ne les rencontre et tu as 7 minutes pour rencontrer chaque personne présente.

It is an organized evening where who wants to go can go to meet people.
Before meeting people you don't know them and you have seven minutes to meet each person ...

#21 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 01 December 2004 - 12:30 PM

C'était donc ça ...
Jamais entendu parler, vraiment pas le genre de chose que je puisse ne serait-ce qu'imaginer faire. Faut vraiment avoir envie de trouver quelqu'un.
Je ne vois pas comment le traduire, si ce n'est que par la définition donnée. On peut peut-être le laisser tomber ou le remplacer par quelque chose d'approchant (mais quoi ?) pour conserver l'idée qui se trouve dans cette partie du texte .

#22 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 02 December 2004 - 12:41 PM

Complete and corrected version of

FAQ Pour les Parents d'Asexuels
Par Tressa (inanechild) et Davey
Traduction par ()

Donc, qu'est-ce que l'asexualité, au juste?

C'est un manque d'attirance sexuelle. Les asexuels sont assez différents les uns des autres en général: certains ressentent des attirances romantiques, d'autres pas. Certains ressentent de l'excitation, d'autres
pas. Asexualité n'est pas synonyme de célibat, qui est le choix de s'abstenir de partager son intimité sexuelle avec quelqu'un, l'asexualité est une orientation qui aboutis à un manque d'attraction sexuelle. Si vous avez des questions sur les thèmes généraux, vous pourriez avoir envie de survoler les Questions Posées Sur l'Asexualité,
@ http://www.asexuality.org/ (lite_faq.htm) => (faq_allégé.htm).


Qu'est-ce qui l'a pris(e) de me le dire? J'aurais préféré ne rien savoir.

Votre enfant recherche votre soutien. Vous êtes ceux qui ont toujours pris soin de lui/elle; depuis sa naissance, c'est de vous qu'ils ont toujours reçu sécurité et apaisement. Le fait qu'il vous aie confié un secret aussi intime
prouve bien qu'il considère que vous pouvez le/la comprendre et l'aider lors des moments les plus difficiles. Les asexuels doivent souvent travailler dur pour trouver des réponses au plus profond de leur âme, et ce sans avoir beaucoup d'information sur leur orientation, ce qui est source de bien des confusions; il est donc naturel que passé une telle épreuve, il décide de vous accorder sa confiance.


Est-ce juste une phase de rébellion ? Ne va-il pas passer au delà de ces idées ? Cela me semble bien jeune pour pouvoir prendre une décision de ce genre.

L'asexualité est un sujet dont peu de gens ont conscience actuellement. Il est douteux que votre enfant aie décidé de centrer sa crise d'adolescence autour. La plupart des gens se rendent compte de leur orientation sexuelle dés leur plus jeune age. Souvenez-vous que vous aviez eu des amourettes pendant que vous grandissiez, et sans doute avez ressenti votre première attirance sexuelle pendant votre adolescence. Seul votre enfant peut être sûr ou non de l'état permanent de leur orientation. S'il est vrai que la sexualité est quelque chose qui peut varier au cours d'une vie, il est fort peu probable que le seul fait de grandir puisse si complètement changer sa sexualité. L'asexualité est une orientation, pas une conséquence de l'immaturité.


Pensez-vous que cela pourrait venir d'un abus sexuel/d'un déni de son homosexualité/d'un autre désordre psychologique ? Devrais-je l'envoyer voir un psychiatre ?

Essayez de ne pas vous focaliser là dessus. Si votre enfant n'a pas montré de signes d'une instabilité psychologique autrefois, vous ne devriez pas vous convaincre qu'il essaye de vous cacher son traumatisme. Si votre enfant s'est bel et bien trompé pour son asexualité, qui proviendrait alors d'une cause extérieure, il en prendra conscience tôt ou tard. Si
une circonstance malheureuse telle qu'un abus sexuel s'est produit dans son passé, cela ne signifie pas automatiquement que ça l'a rendu asexuel. Bien que le débat en ce qui concerne les origines des orientations sexuelles va encore surement continuer pendant des décénnies, on peut difficilement tout mettre sur le dos d'un incident ou d'une affection mentale.
Si votre enfant demande un thérapeute pour s'arranger de leur asexualité, c'est aussi bien. Mais n'allez pas chercher un psychiatre pour "soigner" votre enfant de son asexualité contre son gré - ce serait mauvais pour la relation que vous partagez avec, et potentiellement néfaste pour son amour propre.


Est-ce que j'ai fait été un mauvais parent pour qu'il soit arrivé là ?

Certainement pas. Comme il a été dit plus haut, l'asexualité d'un individu est une question fort complexe. Il est presque impossible que son éducation ou bien encore un seul incident aie pu le rendre asexuel.


Cela signifie-t-il qu'il n'est pas capable d'aimer ?

Ce serait difficilement le cas. De nombreux asexuels ressentent des sentiments romantiques et de l'affection pour les autres. Le fait que votre enfant ne soit pas intéressé dans la recherche d'un(e) partenaire par des voies traditionnelles comme (le blind dating) ou autres ne veut pas dire qu'il est misanthrope ou asocial. Les asexuels peuvent avoir des amis très proches, et peuvent même s'impliquer dans une relation non basée sur le sexe. D'un autre côté, il se peut qu'il soit totalement indifférent aux relations romantiques, et qu'il se focalise sur une relation platonique. Ne mettez pas la pression à votre enfant pour le forcer à trouver "la bonne personne". Bien qu'il puisse se mettre à rechercher de l'amour d'une manière complètement différente de ce qui constitue la norme, il est capable de ressentir les mêmes sentiments de compassion et de dévouement que n'importe qui, uniquement exprimés d'une autre manière.


Tout ce que je veux,c'est lui donner ce qui est le mieux pour lui. Et si jamais il n'est pas heureux comme ça ? Je ne veux pas qu'il soit seul à la fin de sa vie.

Rappelez vous ce vieil avertissement, que vous avez peut-être déjà sorti à votre enfant: "Même si tout le monde se mettait à sauter d'un pont, ce n'est pas pour cela qu'il faut faire comme tout le monde. ". Ce n'est pas parce que votre enfant ne vis pas sa vie de la manière que la plupart du monde considère comme la voie menant au bonheur qu'il est malheureux. Votre enfant a probablement retourné la question sous tous les angles avant d'arriver à la conclusion qu'il est asexuel. En fait, il se peut même que ce soit une des premières fois où il s'est enfin senti en paix avec lui-même. S'il a l'air heureux, vous pourrez alors vous en réjouir, et ne plus vous soucier des normes sociales qu'il devrait ou ne devrait pas suivre. Quelqu'un qui a une personnalité stable et de forts liens d'amitié avec d'autres personnes n'a pas à se soucier d'être seul à la fin de sa vie.


Devrions-nous en informer la famille/ les voisins/ ses enseignants/ etc ? Qu'est-ce que les gens vont en penser ?

Il serait sage de ne pas en parler à d'autres personnes si votre enfant n'en a pas formulé le souhait. Il est aussi peu utile d'en parler à tous les voisins ou connaissances. Votre enfant choisira lui-même avec quels membres de la famille ou amis il veut en discuter. Ce que les gens peuvent en penser ne devrait pas avoir d'importance, ni influencer la manière dont il vivra sa vie.


Comment mon enfant pourrait-il avoir un avis là-dessus s'il n'a jamais essayé ?

A la base, les asexuels ne ressentent pas le besoin de rentrer dans une relation sexuelle. Si l'envie est absente, le fait d'essayer n'y changera rien. Obliger quelqu'un de passer outre à sa nature, uniquement pour prouver que c'est bien "vraiment ça" est quelque chose de très dangereux. Si votre enfant tente le coup un jour, ce sera selon ses envies.


Cela veut-il dire que mon enfant va détester ou dédaigner les gens qui pratiquent le sexe ?

L'élitisme asexuel est une chose très rare, et c'est encore heureux. Bien que votre enfant puisse être dérouté ou encore se sentir à part lors de conversations ou de situations centrées sur le sexe, cela n'est que naturel de la part de quelqu'un qui n'éprouve aucun attrait pour ça. Ce pourrait d'ailleurs être un de ces problèmes pour lesquels il demandera votre aide.
Il n'est pas vraissemblable qu'il se mette à détester ses anciens amis jsute pour cela.


Le sexe fait naturellement partie de la vie. De quoi mon enfant peut-il avoir honte, de quoi a-t-il peur ?

Mais de rien. Beaucoup d'asexuels ont d'ailleurs une vision assez libérée du sexe. Votre enfant n'est ni honteux ni effrayé par l'idée d'une intimité sexuelle; il n'éprouve juste aucune propension pour. Une personne qui n'a pas envie de goûter un certain plat n'est pas effrayé par la nourriture,c'est juste qu'elle n'a aucune envie d'essayer.


Que puis-je faire de plus pour aider mon enfant ?

Soyez à son côté. Si il a besoin de se confier ou de discuter, prenez le temps de l'écouter. Encouragez-le. Laissez-le réfléchir à cela de par lui-même si c'est ce qu'il désire. Plus que tout, gardez à l'esprit que la sexualité n'est qu'un des aspects de la vie. Votre enfant n'a pas changé, c'est toujours la personne que vous avez élevée.


[A propos d'AVEN] [Informations sur l'Asexualité] [Forum de Discussion] [Liens]
[Contact]


Envoyez vos Questions ou vos commentaires au Webmaster par E-mail.

#23 Strange

Strange

    A-Mazing

  • Members
  • 75 posts
  • Location:Paris

Posted 02 December 2004 - 06:52 PM

Le fait que votre enfant ne soit pas intéressé dans la recherche d'un(e) partenaire par des voies traditionnelles comme (le blind dating) ou autres


Je propose:
...comme le bal du samedi soir ou autres.

#24 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 06 December 2004 - 09:42 AM

Une boum, une sortie en boîte ?

#25 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 10 December 2004 - 12:45 PM

http://asexuality.org/About.htm

Alors que les personnes sexuelles ont à leur disposition une multitude d'exemples sur la manière de vivre leur vie en accord avec leur sexualité, la plupart des asexuels n'ont pas l'occasion d'en savoir plus quand à la manière de vivre leur vie sans.
Le Réseau pour la Visibilité et l'Education de l'Asexualité (AVEN) a donc été crée pour pallier à cette anomalie, pour encourager le dialogue entre et à propos des personnes asexuelles.
Nous fournissons un espace sur pour les asexuels discutant de leurs expériences dans le forum en ligne, et travaillons activement pour la reconnaissance et l'acceptation de l'asexualité.

#26 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 14 December 2004 - 12:58 PM

En voilà d'autres (questions de la grande faq)

Doutes, craintes


J'ai vraiment envie d'avoir des relations sexuelles avec les gens que j'aime, mais si j'essaie, je ne ressens riens et c'est
horrible. Qu'est-ce qui ne vas pas avec moi ?

Si vous n'éprouvez aucun plaisir lors de vos relations sexuelles, ou que vous trouvez celles-ci terriblement décevantes,
c'est peut-être parce que vous n'avez pas vraiment envie de sexe, mais plutôt de ce que vous vous imaginez comme étant le
sexe. Si vous êtes arrivé jusqu'ici, vous suspectez peut-être que vous êtes asexuel, si vous n'en êtes carrément pas
certain, et il est donc peu probable que la libido fasse partie de vos motivations.
Réfléchissez-y bien, qu'est-ce que le sexe signifie réellement pour vous ? Qu'en attendez-vous ? Etes-vous à la recherche de
sensations (de plaisir) extrêmes ? Peut-être voulez-vous fournir une preuve singulière de votre amour, ou
pensez-vous devoir rendre votre partenaire heureux(se), en pensant que lui donner du plaisir vous suffira ? Se pourrait-il
que vous souhaitiez partager la plus grande intimité possible avec votre partenaire ?
Lorsque vous saurez ce que vous recherchiez vraiment, vous pourrez alors aussi naturellement trouver d'autres voies qui
mènent à cela. Ce qui est vraiment important est de parler avec votre partenaire, de comprendre ses envies, de lui dire ce
que vous ressentez et de discuter entre vous de vos besoins respectifs.


Etre asexuel signifie-t-il nécessairement que je resterai seul toute ma vie ?

Pas du tout, les asexuels peuvent former des tas de relations de toutes sortes, et le font pour la plupart, que ce soit des
relations d'amitié proche, jusqu'à des associations romantiques en couple , en passant par des liens pour lesquels notre
société n'a pas encore de mots. Il sera sûrement plus difficile de trouver quelqu'un pour faire sa vie avec en sachant que
cette relation n'impliquera pas de sexe entre vous, mais, après tout, vous n'êtes pas la seule personne qui n'a que peu ou
pas envie de sexe, loin de là, et il y a encore plus de gens qui seront plus concernés par l'amour et la compagnie de
quelqu'un que par le sexe. Gardez espoir !


Mais si ce n'est qu'une phase de ma vie ?

Et après, si ce l'est vraiment ? Cela ne vous empêche pas d'être asexuel maintenant. Il peut être tentant de vous retenir
d'accepter votre asexualité avec l'espoir qu'un jour vous émergerez de votre coquille pour devenir une personne sexuelle. Je
ne dis pas que cela n'arrivera jamais, mais pensez à ceci : voulez-vous laisser passer votre vie en vous considérant comme
quelqu'un d'incomplet, patientant pour ce jour tant attendu où vous serez enfin "entier" ? Ne pourriez-vous pas vous sentir
mieux en vous acceptant tel que vous êtes, comme une personne complète et pleinement en droit de vivre sa vie ?
Oui, peut être qu'un jour vous allez vous réveiller, mais si ou quand vous le ferez, le fait d'avoir accepté de continuer à
vivre votre vie ne vous aura rien enlevé. Il n'y a pas de honte à s'identifier comme quelque chose aujourd'hui, puis changer
et s'identifier comme quelque chose d'autre demain. Les problèmes d'identité ne doivent pas vous limiter, si vous vous
sentez changé, alors sentez vous libre de changer la manière dont vous vous définissez. Si vous pensez que vous allez
changer un jour, ce n'est pas une raison pour penser que ces définitions ne vous sont pas utiles pour votre identité
maintenant. Il n'y a rien de mal dans le changement.

#27 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 21 December 2004 - 12:35 PM

Je ne peux pas m'identifier comme quelqu'un d'asexuel, Que se passerait-il si je trouve la bonne personne et deviens sexuel lors de mes relations avec cette personne ?


Si vous n'avez encore jamais rencontré quelqu'un qui puisse vous donner envie d'avoir une relation sexuelle, alors vous pouvez être assez sûr que vous n'avez que peu ou pas du tout d'affinité pour des relations de ce genre avec d'autres personnes. Vous ne perdrez rien à explorer votre asexualité et à en parler avec d'autres gens qui ont vécu une expérience similaire.
Et si un jour vous pouvez trouver cette personne, alors ce sera vraiment merveilleux !
Le fait de s'identifier comme étant asexuel ne veut pas dire que vous allez devoir prononcer des voeux de chasteté, il s'agis juste de reconnaître que c'est vous, que vous fonctionnez comme cela, en tout cas pour le moment. Et vous pourrez toujours décider d'avoir des relations avec des gens, ou encore décider de reprendre le titre de personne sexuelle, et ce quand vous le voudrez. Encore bonne chance pour trouver votre âme soeur !




Quelque chose en moi doit sûrement aller très mal, je me sens comme brisé de l'intérieur. Je pense que les origines de mon asexualité remontent à une époque où quelque chose s'est passé, quand j'étais un enfant; pensez-vous que c'est ce qui m'a fait devenir comme cela ?


Dans un monde où la l'hétérosexualité est la norme, et où les alternatives envisageables impliquent aussi une forme de sexualité, il est facile de penser que nous sommes anormaux ou que nous avons quelque chose de brisé en nous. Mais l'asexualité n'est pas mauvaise, juste différente.

Lorsque vous pensez que quelque chose en vous est cassé, il est naturel que vous recherchiez une cause à ce problème. Il n'y a pas si longtemps, alors que l'homosexualité était encore considérée comme une maladie psychologique, tout le monde, y compris les homosexuels eux-mêmes, avaient élaborés des théories pour tenter de comprendre ce qui avait pu aller de travers; la cause de leur "désordre". Les gays avaient forcément eu une mauvaise éducation ou alors une mauvaise expérience avec quelqu'un du sexe opposé. De nos jours, les gens considèrent tout naturellement que l'homosexualité est juste une autre manière de vivre sa vie pour quelqu'un, et de ce fait il est très rare d'entendre une personne homosexuelle qui aurait une raison d'être comme elle est.

L'asexualité est elle aussi une autre façon naturelle de vivre sa vie. Rassurez-vous, vous allez bien, vous n'avez rien de cassé si vous êtes asexuel. Bien sûr, cette cause, cette expérience que vous avez eue est surement très importante à vos yeux, mais pensez-vous réellement que si se serait arrivé à une autre personne celle-ci serait devenue comme vous ?




Je me soucie du fait que je puisse en fait refuser mes sentiments ou utiliser cet argument pour prendre de la distance et me cacher du monde extérieur, comment être sur que je suis vraiment asexuel ?


Vous seul pouvez découvrir la réponse à cette question, en étant honnête avec vous-même. Etes-vous attiré sexuellement par d'autres personnes ? Réprimez-vous des envies urgentes de temps en temps ou n'en avez-vous jamais ? Si vous êtes indécis quand aux réponses que vous pouvez apporter à ces questions, alors la communauté asexuelle peut être un bon endroit pour explorer vos sentiments.

Il y a des gens qui évitent les relations sexuelles, consciemment ou pas, parcequ'ils ont peur de partager leur intimité . Ces personne sont bien sûr les bienvenues dans la communauté asexuelle, bien qu'ils risquent de découvrir que ce qu'ils voulaient éviter est présent ici également, et ne peut pas vraiment être évité en fuyant la sexualité. Les personnes asexuelles doivent faire face aux mêmes difficultés que n'importe qui lors de leurs relations avec les autres.




Je n'ai pas envie d'être asexuel, je veux être comme tout le monde, que puis-je faire ?


J'ai bien peur que pour le moment il ne semble pas possible de changer l'orientation sexuelle de quelqu'un. Ce que vous pouvez faire, c'est changer la façon dont vous réagissez à votre désir, ou manque de désir, mais ces désirs eux-même, vous ne pouvez pas les changer.
Il n'en est pas moins vrai que l'orientation sexuelle et l'intensité du désir peuvent changer avec le temps, mais cela ne se produit pas sur commande, et cela n'arrive pas pour tout le monde non plus.
La meilleure solution serait encore de pouvoir faire la paix avec votre nature et de vous accepter tel que vous êtes. Vous ne pouvez pas choisir votre sexualité, d'ailleurs vous ne l'avez pas choisie; mais vous pouvez l'accepter.


Et c'est tout pour doutes, craintes. :wink:

#28 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 21 December 2004 - 12:38 PM

J'ai du mal à me le représenter, mais mes traductions me semblent beaucoup plus formelles que ce que le texte en anglais laisse entendre. Peut-être faudrait-il être plus proche de la personne et la tutoyer au lieu de la vouvoyer; j'ai l'impression de prendre de la distance par rapport au lecteur sinon .
Qu'en pensez-vous ?

#29 Strange

Strange

    A-Mazing

  • Members
  • 75 posts
  • Location:Paris

Posted 21 December 2004 - 07:27 PM

J'ai du mal à me le représenter, mais mes traductions me semblent beaucoup plus formelles que ce que le texte en anglais laisse entendre. Peut-être faudrait-il être plus proche de la personne et la tutoyer au lieu de la vouvoyer; j'ai l'impression de prendre de la distance par rapport au lecteur sinon .
Qu'en pensez-vous ?


Je ne pense pas qu'elles soient si formelles. Le tutoyement serait trop familier et déplacé pour ce genre de propos.

Sinon deux typos :

"Je ne peux pas m'identifier comme quelqu'un d'asexuel. "

#30 Heimdall

Heimdall

    Asexy

  • Members
  • 410 posts
  • Location:Louvain La Neuve, Belgium

Posted 22 December 2004 - 09:38 AM

:oops: Oups, voila, c'est corrigé.

Tu as sans doute raison, je me fais du souci pour rien.

Pas d'hésitation, hein, soyez impitoyables avec mes textes, je veux vraiment savoir quand quelque chose ne va pas, orthographe, oublis, n'importe quoi . :wink:




0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users